08 – Mucho Taco – Mucho pixelitos!

wp-1470427611099.pngImaginez, un soir vous vous baladez tranquillement dans le petit parc, près de votre demeure. C’est facile, ça demande pas trop d’efforts à concevoir, peut-être même est-ce une habitude chez vous. Maintenant, ajoutez un truc jaune et rond dans le ciel au dessus de vous. Nan nan, pas le soleil. Une TORTILLA CÉLESTE.

C’est ainsi que Mucho Taco vous met dans l’ambiance. Le titre est un clicker, avec de jolis pixels qui traînent partout devant nos yeux. Qu’on se le dise, si vous n’adhérez pas de base aux clickers, ce n’est pas celui-ci qui vous fera changer d’avis. Mucho Taco est simple, il est beau, et c’est là tout ce qu’on lui demande.

Lire la suite de « 08 – Mucho Taco – Mucho pixelitos! »

Hors sujet: Marre.

PasPlagiat

Pour les gens d’Internet, je pense être globalement une nana sympa. Pas trop prise de tête, portée sur le lol, toujours prête à filer un coup de main, pas trop emmerdante de manière globale. Les gens qui vivent avec moi peuvent se plaindre de moi, vous, ça va. Du coup, je suis plutôt de nature conciliante, à pas trop m’en faire, à laisser passer des trucs, et après coup je me dis: « j’aurais tellement dû être la dernière des grosses putes, ça m’aurait évité tellement de soucis!« . Aujourd’hui, je me dis ça. Je vous explique?

Lire la suite de « Hors sujet: Marre. »

09 – Où l’on parle de la fille qui fait des tweets

BLBLBLBLBL

Il y a un mois, je commençais mon stage, paumée, apeurée, et soucieuse de vouloir faire de mon mieux pour contenter tout le monde. Il y a un mois et un jour, je voyais mon Homme me dire au revoir sur le quai de la gare tandis que mon train partait avec une lenteur à fendre le coeur direction les Pays-Bas. Il y a un mois et 4 jours, je partais de France pour me caler en Belgique quelque temps. Aujourd’hui, j’ai du mal à réaliser. Un mois. C’est à la fois immense lorsque l’on attend de revoir des gens auxquels on tient, et minuscule dans la durée de toute une vie. Rapide lorsque l’on regarde en arrière, extrêmement long lorsque l’on regarde droit devant soi. Là, quand je vois dans mon dos qu’un mois est passé, j’ai du mal à le réaliser. Chaque jour est long, en lui même, mais à chaque fin de journée, je me couche, regarde le plafond, et réalise que woaw, la vie va beaucoup trop vite pour moi. Quand le temps passe, eh bien… Le temps passe. Il n’attend rien ni personne.

Lire la suite de « 09 – Où l’on parle de la fille qui fait des tweets »

01 – Changer des trucs? Pour qui? Pour quoi?

p1

C’était un week-end moche. Pas qu’il ait fait particulièrement mauvais, mais il a fait froid, et le week-end, c’est le parfait moment pour réfléchir dans son coin, sous une couette plus où moins épaisse, en regardant dans le vague, une petite briquette de Chocomel à la main. Le problème, c’est que quand je réfléchis, je le fais trop. Je repère un petit bout de peluche tombée de mon manteau par terre, alors je me dis que c’est pas forcément une qualité de foufou, que c’est probablement fabriqué en Chine, que des petits enfants l’ont peut-être fait pour ramener de l’argent chez eux, que je suis un monstre, que parfois les monstres sont gentils, comme les Digimon, et je me demande ce que feraient les Digimon pour sauver tous ces enfants travailleurs.

Lire la suite de « 01 – Changer des trucs? Pour qui? Pour quoi? »

02 – Où l’on parle de Digimon et de Pokémon

Leomon

Quand j’étais gamine, je préférais largement l’Anime de Digimon qui passait à la télé, déjà parce que celui de Pokémon nous prenait pour des poires, que le héros m’exaspérait au plus haut point, et que dans Digimon, on avait au moins le mérite d’avoir:
-Des héros différents, charismatiques et pas trop couillons du genre à se faire avoir par des déguisements à la con de la Team Rocket TOUS. LES. EPISODES.
-Une intrigue foutrement cool renouvelée à chaque saison avec l’apparition de nouveaux trucs super sympa (que ce soient les anciens héros devenus plus âgés, les nouveaux Digivices, ce genre de trucs), et surtout, surtout, qui lorsqu’elle avançait, nous enfonçait chaque épisode un peu plus dans des questions sérieuses, des événements sombres que l’on ne comprend pas forcément en tant qu’enfant mais qui nous foutent mal à l’aise une fois qu’on les revoit en tant qu’adulte.
– Un univers mêlant notre monde et le DigiMonde qui te faisait te demander toi, en tant que gamin, s’il existait des univers différents du nôtre et ce qui adviendrait si les deux se croisaient comme dans la série…
-Et plein de bonnes choses, sans trop d’Agent Chimique X.

Lire la suite de « 02 – Où l’on parle de Digimon et de Pokémon »

08 -Où l’on parle de l’avantage d’être peu sociable

BLBLBLBLBL
\o/ L’endroit super rassurant où je passe soir et matin et où y’a jamais personne \o/

J’ai réussi à avoir des retours d’autres étudiants partis en stage grâce à la fac. Entre le poto Reiquai qui est parti complètement à l’arrache à Londres sans avoir de logement, et la coupine Tiko qui a un proprio super cool qui oublie de payer l’électricité, c’est la grande rigolade et on va s’en rappeler en riant, même si sur le coup, ils n’ont pas dû rigoler. D’autres me font savoir que voilà, sans amis, c’est la déprime. J’ai cet avantage sur les personnes sociables: J’ai besoin d’avoir mes temps de solitude de temps en temps, et je ne suis guère affectée par ce genre de choses, je préfère amplement être toute seule que d’être sans cesse entourée.

Lire la suite de « 08 -Où l’on parle de l’avantage d’être peu sociable »