11 – World of Final Fantasy: Attrapez-les tous!

woff

Souvenez-vous, il y a quelques semaines, je vous parlais avec amour (et impatience) du gameplay de World of Final Fantasy, dont la démo avait débarqué sur le Store le 17 octobre dernier. L’histoire aurait pu s’arrêter là, mais le Boss m’a fait parvenir un exemplaire du jeu, et je suis, de ce fait, plus où moins obligée d’essayer de convaincre les derniers réticents, maintenant.

Avant de commencer, je vous invite à consulter cet article qui concerne l’aspect gameplay du jeu, il explique mon ressenti face à la démo, et n’ayant pas envie de me répéter, go for it dudes! Ici, je ne vous parlerais que des ajouts qu’il m’aura paru important de souligner, je ne reviendrais donc pas sur ce qui a déjà été dit.

Débutons donc, en parlant d’une facette du jeu absolument pas abordée lors de la démo, et c’est l’histoire. Sans vous en dire trop, Lann et Reynn sont donc les jumeaux que vous allez incarner durant leurs aventures. Si vous avez votre « Bingo des Jeux de Rôle » sous la main, vous pouvez déjà cocher la case « Héros amnésiques« , parce que oui, on fait dans le classique. Ils découvrent plus où moins malgré eux qu’il existe une multitude de mondes, que celui qu’ils habitent est constitué d’une ville (vide) nommée le Coteau des Neuf-Fresnaies, et qu’ils peuvent voyager dans un autre nommé Grymoire.

Si nos héros viennent du Coteau sont (pour nous) de « taille normale », pour les habitants de Grymoire à l’aspect tout chibimignon (appelés Lilipuces), Lann et Reynn font partie d’une race assez rare, les Gigantus, ayant pour le moment une fort mauvaise réputation. Pourquoi? Des Gigantus faisant partie d’un « Armée de Bahamut » s’amusent à annexer des villes, prétextant leur rendre la vie meilleure, sans que l’on ne sache rien de leurs réelles intentions. Le tout en attaquant les villes qui refusent leur domination. Bon. Sauf que (sortez votre Bingo des Jeux de Rôle), vos héros sont peut-être ceux de la Prophétie (cochez la case correspondante), ceux-là même qui vont sauver les âmes innocentes des méchants oppresseurs. Cochez par la même occasion « Un groupe de héros un peu paumés partent avec leurs *BIIIP* et leurs couteaux sauver le monde d’une organisation trouzemille fois plus imposante qu’ils ne le seront jamais« .

2016-10-28-173759
Je crois que la team de WoFF a un message à faire passer, en vrai.

Outre cette histoire s’annonçant au premier abord comme complètement bateau, explorons du coup les mondes qui s’offrent à nous. Le Coteau est désert, vous proposant tout juste une boutique d’objets ainsi que la visite de la chambre des jumeaux. Cette dernière vous permet de consulter l’avancement de votre Pokédex Encyclopédie, mais aussi de participer à des mini-jeux que vous débloquerez assez tardivement, histoire de débloquer les trophées qui y sont liés et de ne plus JAMAIS y retoucher. L’endroit le plus Intéressant auquel on ait accès depuis le Coteau est le Salon de Thé.

2016-10-29-232259
On retrouve dans WoFF de bien chouettes personnages du passé, qu’on aurait d’ailleurs aimé plus nombreux.

Il est habité par une jeune fille qui a oublié son nom. Son truc à elle, c’est vendre des médaillons de Sauveurs. Les Sauveurs sont des personnages d’anciens Final Fantasy que vous retrouverez le temps qu’ils sauvent vos fesses (d’où le nom j’imagine), et que vous pouvez ensuite invoquer en combat si vous possédez lesdits médaillons.
Une fois les médaillons en votre possession, vous aurez l’occasion de participer à des mini-quêtes que vous donnera la Jeune Fille sans Nom, afin de renforcer vos liens avec les Sauveurs et donc les rendre plus puissants. Bien entendu, tout ceci n’est pas gratuit et vous devrez économiser des pièces Astrales pour faire des achats (tant les médaillons que pour accéder aux quêtes). Pour invoquer des petits personnages mignons, vous devrez remplir une jauge qui, une fois pleine, vous donne trois pitits points. Sachant qu’une invocation peut coûter un ou deux pitipoints, c’est à vous d’adapter les trois Sauveurs à privilégier selon votre équipe, et selon la situation à laquelle vous faites face. Votre équipe est plutôt équilibrée et vous avez des sorts de soin? Prenez des Sauveurs qui frappent fort! Au contraire, vos pyramides sont plutôt axées sur le brisage de mâchoire? Privilégiez les invocations qui vous soigneront! En somme, les Sauveurs sont comme le reste du jeu: Une question d’adaptation à un environnement, un boss ou un moment donné.

En dehors du Coteau, vous pourrez sélectionner l’endroit où vous désirez vous rendre (donjon, ville, ou plaines). Les villes sont un endroit privilégié pour obtenir quelques quêtes secondaires pas forcément compliquées, mais une fois ceci accompli et après que le scénario vous ait poussé dans la suite de l’aventure, elles s’avèrent d’une flagrante inutilité. Vous n’y reviendrez par la suite que pour rendre vos quêtes, parce qu’il n’y a pas beaucoup de PNJ utiles (comprendre par là que la seule boutique du jeu se trouve au Coteau, ce qui est tristoune). Si Grymoire regorge de donjons à visiter (eux-même comportant quelques passages secrets à débloquer grâce à certaines compétences spécifiques), il dispose d’un autre intérêt: Le Colisée.

2016-10-27-143202
Pour les possesseurs de l’édition DayOne, certains Myrages ne sont accessibles que via le Colisée.

Vous le débloquerez assez tôt dans l’histoire, il est tenu par un Tomberry, et c’est l’occasion pour vous de vous faire de l’XP. Nan je déconne. Le Colisée ne rapporte pas d’expérience. Quelques objets utiles comme des Souvenirs, une chance d’attraper des Myrages que vous auriez raté et que vous avez la flemme de rechercher, mais si vous vouliez un moyen de grinder comme un foufou, c’est perdu. Les moins persévérants ne feront que les combats grâce auxquels on peut obtenir des Souvenirs, les complétionnistes s’y attarderont obligatoirement parce qu’un trophée requiert de se farcir tous les combats. L’autre intérêt du Colisée est de pouvoir se mettre sur la face avec un de vos amis (et/ou d’échanger des Myrages).

Si le jeu jouit d’une durée de vie assez sympa, du moins, pour ma part: Une trentaine d’heure en ligne droite avec quelques combats à droite à gauche au Colisée et en ayant fait toutes les quêtes du Salon de thé. Ajoutez encore moult heures si vous tenez absolument à platiner le jeu, car compléter votre Encyclopédie ET obtenir 100 Myrages Maîtres sera une simple question de patience.
Aussi, sachez qu’une fois le scénario fini, vous aurez l’occasion de… Bon, disons que dans un jeu basé sur de multiples mondes et dans lequel on peut tricher concernant le passage du temps, vous aurez de quoi faire, même après avoir tout bouclé!

Parce que oui. Les traductions.
Petite entrée du bestiaire parce que pourquoi pas après tout.

Enfin, j’aimerais crier mon amour à l’équipe chargée de la traduction Française (qui, évidemment, n’est pas au goût de tous, loin de là). Si les dialogues entre les jumeaux sont tristes à en mourir et se résument la plupart du temps par…

Lann: « dit un truc stupide »
Petite bestiole choupie: « le suit dans sa bêtise »
Reynn: « essaie de rendre le tout moins pathétique »

… les entrées de votre bestiaire sont quant à elles, un florilège de petites blagounettes plus où moins drôles et plus où moins référencées. Alors certes, ça ne touchera pas tout le monde, ça ne fonctionnera sans doutes plus dans quelques années, mais là, actuellement, ça passe très bien (pour moi, là encore).

Pour finir, voici un petit conseil à tous ceux qui hésitent encore entre la version PS4 et la version Vita. Déjà: Sur quelle console préféreriez-vous bouziller la touche R1? Ensuite, préféreriez-vous un jeu SUPER JOLI AVEC UN EFFET TILT SHIFT QUI FAIT BIEN LE TAFF, ou UN JEU SUPER ALIASÉ AVEC DES EFFETS DE LUMIÈRE VACHEMENT MOINS SPECTACULAIRES MAIS AVEC LEQUEL VOUS POURREZ JOUER AUX TOILETTES?

Le choix vous appartient.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s