07 – Dungeon Village – De l’héroïne dans ton écran

Sans titre-1

Le royaume du Play Store est prospère, mais comme toute contrée dans cette situation précise, la capitale regorge de coins mal famés. Les ruelles sombres bondées de clones de jeux connus. Les bordels pleins de jeux obscurs dont le seul atout semble être la présence de demoiselles peu vêtues. Le port, lui, est le repaire d’un tas de jeux prometteurs dont le manque de communication fait qu’ils prennent l’eau, petit à petit. Mais dominant une haute colline verdoyante, le quartier Kairosoft étend son emprise de jour en jour. Pas que ce soit un problème, loin de là. La plèbe le sait bien, les maîtres de Kairosoft excellent dans ce qu’ils font, et même si parfois, le résultat est moins bon que dans leurs dernière production, ils ne restent jamais longtemps sur un jeu médiocre. Ils delivrent à la plèbe ce que cette dernière veut. Ce qu’elle veut? Une orgie de jeux de gestion de qualité.

C’est pour la vénération que je voue à ce studio qui a grignoté sans vergogne moult heures de ma vie que je vais vous parler aujourd’hui de leur meilleur cru -selon moi- : Dungeon Village.

Dans Dungeon Village, vous incarnez le nouveau dirigeant d’une petite bourgade naissante. Idéalement située près d’une plaine sur laquelle des monstres élisent régulièrement domicilie, elle est pile sur le chemin d’aventuriers itinérants en quête d’argent et d’XP. Il serait dommage de ne pas profiter de la situation. Au commencement, vous disposez de quelques boutiques de base, d’une auberge et d’un peu de sous.
Le tutoriel pas à pas est très bien expliqué, et ne laisse point de zones d’ombres. Dès qu’une nouveauté pointe le bout de son nez, vous en serez informé, et elle vous sera expliqué, tout ce que vous aurez à faire, vous, c’est de soutirer l’argent des aventuriers et faire en sorte que votre village soit connu afin d’attirer bon nombre d’entre eux.

Comme dans tout Kairosoft qui se respecte, pour amasser plus de sous ou augmenter certains attributs de vos visiteurs, vous pourrez utiliser des objets. Ceux-ci peuvent être achetés au marchand du coin (qui vous revendra aussi quelques nouvelles bâtisses à l’occasion), ou gagnés au cours de quêtes auxquelles peuvent s’adonner vos hôtes. Ainsi, les bâtiments améliorés sont plus attrayants, rapportent plus d’or, et les aventuriers à qui vous faites des cadeaux travaillent plus dur pour le village, sont plus heureux, et voient leurs statistiques augmenter.

En tant que dirigeant, en plus de proposer des quêtes et construire des trucs pour contenter vos porte-monnaie sur pattes, vous aurez aussi à coeur d’augmenter le niveau de votre ville. Chaque niveau requiert certaines conditions, un certain montant de revenus par mois, tel bâtiment construit, tel nombre d’aventuriers ayant élu domicile dans vos contrées… Plus votre ville a un niveau élevée, plus elle est reconnue, plus elle attire de personnes, plus vous gagnez des sous et des points dont vous pouvez vous servir pour acheter des boutiques au marchand, ou organiser des événements.

Le bas de votre écran est une mine d’informations: progression de quête, popularité du village, gains divers…

Les événements coûtent un certain nombre de points rapportés régulièrement par vos aventuriers, et peuvent avoir differents effets. Agrandir la surface de ville, augmenter sa popularité, mais aussi augmenter les statistiques de vos amis. Plus un événement coûte cher, plus il est efficace.
Au cours de votre progression, de nombreux monstres de plus en plus puissants viendront squatter les plaines proches de vos terres, dont une amusante famille de dragons. Leur niveau augmentant régulièrement, il est conseillé -obligatoire même- de prendre soin d’équiper les aventuriers, sans quoi ils enchaîneront les défaites, ce qui n’est pas nécessairement dans votre intérêt. Certes, cet équipement vous coûtera des sous, mais il est bien mieux de voir vos amis partir en quête et revenir victorieux avec plein de cadeaux pour vous, que se reposer à l’auberge où votre manque de réactivité les a envoyé.

La plaine adjacente à votre village sera un léger fouillis la plupart du temps. Entre les monstres, les cavernes de quêtes, les combattants qui se battent, ceux qui sont à terre…

Plus vous irez loin dans le jeu, plus vous débloquerez de personnages faisant référence à moult univers connus du jeu vidéo, cinéma ou de la littérature. Ceux-ci jouissent de statistiques avantageuses, une fois que vous leur aurez donné un équipement décent. Vous débloquerez aussi quelques petites fonctionnalités intéressantes, comme le Chaudron qui, si vous lui sacrifiez quelques objets, vous donnera l’occasion de découvrir de nombreuses recettes d’équipements, d’objets de soutien, mais aussi de bâtiments.
Je pourrais vous faire l’éloge de Dungeon Village encore un long moment, tant ce jeu m’a apporté d’amusement. Tant il a mangé de mon temps. Je pourrais vous dire combien j’aime ses graphismes parce que je suis une pixel-tout-partout-whore. Vous dire que je l’ai dosé jusqu’à la moelle parce que je ne voulais pas rater une once de son contenu. Vous dire que grâce à ce jeu j’en ai découvert bien d’autres de chez Kairosoft et que malgré leur principe similaire il est très rare de s’ennuyer devant un de leurs jeux. Si je ne devais garder qu’un seul et unique jeu Android, ce serait assurément sur celui-ci que je jeterai mon dévolu.

En plus vous pouvez donner le nom de votre choix au premier personnage du village, donc bon…

b

Tout cela pour dire, faites attention avec Dungeon Village, faites attention avec Kairosoft. Vous ouvrez un jeu pour passer un peu de temps en attendant l’heure de manger, et lorsque vous consultez enfin l’heure, il fait nuit, vous avez oublié de dîner, de vous laver, de brosser vos quenottes et de dire à votre famille que vous l’aimez.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s