06 – Happy Mall Story – Le Kairosoft mais pas trop

Sans titre-1

Cela faisait deux ans. Deux ans que lorsque l’on me proposa de changer mon téléphone, je fis l’erreur de demander un Windows Phone. Que les choses soient claires, j’ai aimé ce téléphone, la pureté de l’interface, son ergonomie et son autonomie m’ont enchantée pendant un temps. Mais lorsque durant de froides nuits d’hiver je me prenais à regretter mon vieil Android et sa tonne et demie d’applications plus où moins utiles, je finis par comprendre que j’avais commis une bourde.

Le temps passa, et enfin, un petit Honor 5X pointa le bout de son nez (merci les Twittos qui m’ont conseillée!). Là, mon premier réflexe est alors d’ouvrir le  Play Store. Une orgie d’applications et de jeux s’offre dès à présent à moi, et je me sens comme une gamine dans un magasin de jouets. Une gamine à laquelle on aurait dit «tu peux jouer à tout pendant autant de temps que tu veux!». Sauf que dans cet espace rempli de rêves et de jolies choses, entre deux boîtes de Legos « STAR WARS DU TURFU », des vendeurs à l’esprit malade ont collé des peluches difformes, cauchemardesques. D’autres jouets ont une plus jolie apparence mais ont vite fait de ponctionner toute la fortune de la petite fille. D’autres enfin, ne prennent même plus la peine de faire un effort et copient ce jeu, là-bas, en changeant juste de nom et en modifiant un chouilla les graphismes, juste assez pour ne pas être traînés en justice.

Dans ce fatras, j’ai d’abord jeté mon dévolu sur des applications que j’avais déjà testouillé avant sur ma petite Nexus et qui m’avaient bien enjaillé, Happy Mall Story fait partie de celles-ci.

Happy Mall Story est un petit free-to-play de gestion en Anglais dans le texte, où vous incarnez donc le big boss d’un magasin tout petit, tout neuf, avec deux ou trois clients qui se courent après. Si au début vous n’avez accès qu’à quelques boutiques de base, dont une librairie et des distributeurs de bouffe par exemple. Cependant, le temps passant, les options se débloquent, vous avez accès à plus de boutiques, à plus de décorations, et tout ceci vous apportera progressivement plus de clients.

Et quel bonheur de voir ces petites piécettes durement gagnées remplir votre cagnotte!

Seulement, il ne vous suffit pas de caser quelques boutiques et de laisser faire le temps. Il vous faut améliorer vos boutiques, grâce à des objets trouvés par vos clients ou achetés dans une section spéciale de votre magasin. Ceux-ci boostent la popularité de vos échoppes et le prix que le client devront y débourser pour être servis. Plus vous voulez de sous, plus vous devrez améliorer vos boutiques. Vous pouvez aussi sélectionner l’option « upgrade » de ces dernières afin de bénéficier de ces bonus, mais votre petit magasin sera alors indisponible pendant le temps de sa reconstruction.

Mais il n’y a pas que les boutiques dans la vie! Il est primordial d’acheter parfois de petits arbres ou autres décorations et de les coller à vos échoppes: En effet, ces petits points de verdure attirent les clients, en plus de rendre votre grande surface plus agréable à l’oeil!

wp-1470149603443.png
Si vous ne voulez pas passer par la case porte-monnaie, les quêtes données par le jeu vous permettent de gagner quelques gemmes. A vous de voir si vous allez les économiser pour du contenu spécial ou les dépenser pour construire plus vite.

Parfois, vous devrez guider un client jusqu’à un magasin spécifique, celui-ci vous fera alors gagner de petites étoiles remplissant une jauge au fur et à mesure. Une fois cette dernière remplie, appuyer dessus vous permettra de déclencher une « fever », période durant laquelle vos clients vont dépenser énormément en peu de temps, histoire de remplir vos caisses et investir dans de nouvelles boutiques, de nouveaux objets, ou d’agrandir la surface de votre magasin. Si au début quelques étoiles permettent de débloquer cette période de plein-de-sous-que-ça-fait-du-bien-sa-race, plus vous déclencherez de « Fever », plus vous devrez en récolter.

Comme presque chaque Free to Play du Play Store, Happy Mall Story a une monnaie que vous pouvez acheter contre votre vrai argent (j’allais dire « lui, bien tangible », mais non, ça ne marche plus comme ça). Les « gemmes ». Si vous êtes patients, vous pourrez acheter des décorations ou vous faire plaisir pour avoir un joli magasin, et si vous ne l’êtes pas, vous pourrez les débourser afin d’accélérer les constructions qui prennent de plus en plus de temps à mesure que vous progressez dans le jeu.

Plus le paramètre « Appeal » est élevé, plus les clients seront attirés par un magasin. « Usage fee » est le montant dépensé par vos clients pour utiliser cette structure, et « Max » est le montant maximum que le propriétaire peut garder sous le coude pendant que vous êtes hors ligne par exemple, afin que vous le récupériez en vous reconnectant.

Une fois que vous aurez compris le processus, vous aurez devant vous un petit jeu sympathique, mignon et pas trop chronophage, sur lequel vous passerez rapidement pour récupérer vos gains et l’upgrader, avant de switcher sur un autre jeu ou de mener votre vie tranquillement. Si vous devez tapoter sur les magasins régulièrement pour demander votre dû, il ne s’agit néanmoins pas d’un jeu sur lequel vous passerez votre après-midi, ni même votre attente chez le médecin, je le recommanderais plutôt pour un usage ponctuel, juste le temps de voir votre progression avec une certaine satisfaction, avant de faire tout autre chose.

Pas comme un Kairosoft.

Mais ça, je vous en parle dès le prochain article!
(Attention, drogue dure incomming ♥)

Publicités

3 commentaires sur « 06 – Happy Mall Story – Le Kairosoft mais pas trop »

      1. Non, à l’epoque comme dans « Avant j’y jouais souvent mais ça fait des années qui je n’y joue plus car ça ne m’interesse plus. » Après, je ne dis pas que maintenant c’est nul car ça serait faux vu l’argument que j’ai avancé.

        J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s