Hors sujet: Marre.

PasPlagiat

Pour les gens d’Internet, je pense être globalement une nana sympa. Pas trop prise de tête, portée sur le lol, toujours prête à filer un coup de main, pas trop emmerdante de manière globale. Les gens qui vivent avec moi peuvent se plaindre de moi, vous, ça va. Du coup, je suis plutôt de nature conciliante, à pas trop m’en faire, à laisser passer des trucs, et après coup je me dis: « j’aurais tellement dû être la dernière des grosses putes, ça m’aurait évité tellement de soucis!« . Aujourd’hui, je me dis ça. Je vous explique?

Courant 2013, ce brave Étienne GE-2 Fouillade me propose un petit projet pépère: En m’inspirant de vidéos d’Egoraptor (notez le verbe « inspirer » souligné en gras), dans lesquelles il utilisait un petit personnage pour réagir à ses paroles pour rendre le discours plus vivant, je devrais à mon tour « créer » (notez la surlignance encore) une mascotte, ayant la même finalité: rendre du texte parlé un peu plus dynamique.

Sans titre
Une des gribouilles de la chaîne d’Egoraptor ❤

Je réussis mon truc. Je m’inspire de personnages célèbres, de Memes, je réponds à des demandes spécifiques de sa part, m’arrange pour qu’il puisse lui même créer des choses nouvelles à partir des matériaux que je lui fournis afin d’éviter la redondance. Concrètement, je fais un truc qui m’arrive assez peu souvent: Je me casse le cul, et je le fais bien, parce que c’est un poto et que j’aime l’idée du travail bien fait pour sa pomme. Le chibi GE-2 était né. Étienne me parle régulièrement du projet qu’il compte mettre en place avec ces miniatures, une vague histoire de mythes dans les jeux vidéo, un concept sympa, qui, nous l’espérions tous les deux à l’époque, l’aideraient à faire décoller un peu plus sa chaîne.

BITCHIZ
Ledit chibi-GE2

Tout ceci met un certain temps à se mettre en place. Étienne travaille de son côté tandis que, vu le timming, je dois galérer à la fac pour X raison. Puis la vidéo sort: Myth Boy, que ça s’appelle. Le succès escompté est là, et même plus encore, je suis très contente de voir enfin le travail de GE-2 avoir le succès qu’il mérite. Tout va pour le mieux pour tous les deux, lui sans doutes pour la fierté du travail accompli, et moi parce que j’ai pu rendre service à une personne que j’apprécie et faire du même coup un petit boulot coolos (que je m’empresse de caler sur mon portfolio comme la dernière des opportunistes).

Tout aurait pu s’arrêter là, le bonheur règne au royaume des Bisounours, on est contents, la vie est belle. GE-2 vient même un jour m’annoncer qu’il va bosser pour JV.com, et je ne puis m’empêcher de lever un sourcil de stupeur. Tout avait donc fonctionné à CE POINT.

Fin juillet 2015, je vois ceci popper sur mon fil d’actualité Twitter:

Sans titre

Dans ma tête, c’est pas bien ouf’, je me dis que si c’est « inspiré » de la façon dont je me suis moi-même « inspirée » d’Egoraptor, on ne devrait même pas avoir à me signaler le truc, c’est juste un concept lambda repris de part et d’autres du net après tout: personne n’a de droits dessus, ça n’a pas été déposé, nous n’avons pas inventé le concept, n’avons jamais caché nos inspirations, et (théoriquement) les dessins devraient différer suffisamment pour que les gens ne fassent pas trop de rapprochement (mais en fait non, puisque bah, ce tweet était bien un rapprochement, en fait).

Sans titre
Bon.

Je n’ai pas trop su comment réagir: J’étais, certes, flattée de voir une « inspiration » telle que celle-ci, mais comme vous pouvez le voir ci-dessous, je suis aussi un peu la gênance. Quelque part, je me demande si GE-2 avait donné son accord pour utiliser le personnage à ma place (ce qui eut été embêtant parce que n’étant pas le dessineux, il n’a concrètement pas TELLEMENT le droit de dire « MAIWAI AZY ÉCLATE-TOI MA P’TITE LOUTRE! »), auquel cas, j’eusse été colère. Quelque part, j’ai su qu’il y avait eu un accord dont je n’étais pas au courant, et sans me foutre en rogne, ça ne m’a pas particulièrement plu d’être mise de côté: j’y reviens un peu plus tard.

BITCHIZ

Explications avec les intéressés avec un « on ne savait pas que c’était de toi » avec un lien vers une vidéo explicative créditant… Étienne. Cimer. C’est cool de lire les crédits à la fin des vidéos (et du coup DE N’AVOIR AUCUN CRÉDIT A VOS YEUX AHAH. Pardon). On me demande néanmoins la permission de continuer à utiliser ces illustrations. Ce à quoi, en tant que meuf sympa de l’internet, je dis oui, puisque bah, je pense naïvement que c’est un truc temporaire et que de toute façon, quel mal ça pourrait bien engendrer?

Les jours passent. Les mois passent. Le temps passe, et passe, et passe, et beaucoup de choses ont changé: Déjà, pour une raison que j’ignore (mais je PENSE qu’il s’agit d’un truc genre « tiens, je m’emmerde aujourd’hui, SI J’ALLAIS CASSER LES COUILLES DE QUELQU’UN? »), on commence à me faire iech. Au début, ça commence même avec des mails polis à base de « oui bonjour, j’ai vu que vous copiez le style de dessin de dans les vidéos de Pokémon Trash pour le compte de GE-2, vous n’avez pas honte?« , auxquels je ne réagis pas, déjà parce que je peux comprendre qu’on soit trop flemmard pour vérifier de bêtes dates sur des vidéos et parce que je peux (tristement) comprendre aussi que la/les personnes concernées par ces envois soient arrivés trop tard pour la vidéo explicative de PT. Je prends mon mal en patience, et j’oublie vite.

Un soir par contre, je rentre chez moi et, ô miracle, tombe sur trois commentaires insultants sur mon regretté-ancien-blog à base de « va apprendre à dessiner« , « achète-toi de l’inspiration » et « ça se prétend artiste mais ça pompe sur les autres« , je vous enlève les noms d’oiseaux agrémentant le bouzin (déjà parce que je me souviens précisément que de la vanne du dernier, subtilement agrémenté d’un truc genre « tfaçon les gonzesses elles sont bonnes qu’à pomper lololol » et parce que BORDEL J’AURAIS DÛ SCREENSHOTER CES CONNERIES C’ÉTAIENT DES MERVEILLES D’INVENTIVITÉ (je déconne, si vous passez par ici hein, c’était nul, j’aurais fait mieux)). Je laisse (difficilement) passer, je supprime. L’Homme me demande ce qui se passe, je lui explique, il me dit de m’en foutre. J’aimerais bien m’en foutre. Je fais semblant, j’efface.

Des jours durant, j’efface tout ce que je reçois du genre, déjà parce que je n’ai pas que ça à foutre, mais aussi parce qu’en méchancetés comme dans les jeux d’horreur: Si on ne le voit pas, ça n’existe pas. Je me lasse. C’est aujourd’hui que je me rends compte que j’aurais dû screener tout ça pour gagner du crédit à vos yeux au lieu de me plaindre sans fondement (en plus on aurait bien ri). Seulement voilà, à un moment, j’en ai raz-le-bol. J’écris.

BITCHIZ
On la sent la nana qui a peur d’embêter ou pas trop?

BITCHIZ1

BITCHIZ2
Et après, pu de réponse. Vent.

Je ne sais pas VRAIMENT à quoi je m’attendais, concrètement. Je me suis sentie (je me sens encore) un peu piégée, acculée (ce n’est pas sale), désemparée. Je ne comprends pas qu’ils ne comprennent pas. Pour reprendre une citation de Lucky Number Slevin: « Mon père disait : le premier qui te traite de cheval met-lui ton poing dans la gueule, le second qui te traite de cheval traite-le de con, mais le troisième qui te traite de cheval, eh bien là il est peut-être temps d’aller te payer une selle.« . Si une personne te dit qu’il y a ressemblance, tu peux te dire qu’elle a un problème aux yeux. Si deux personnes te disent qu’il y a ressemblance, tu peux te dire que ce sont deux myopes. Si trois personnes te disent qu’il y a ressemblance, tu peux pas éventuellement te poser des questions? J’abandonne, pour un temps, des vidéos continuent de sortir, des insultes continuent à être machinalement effacées, et le temps passe.

Cet après-midi, je suis au travail, internet décide (enfin) de fonctionner, et que vois-je?

BLBL

Une discussion part de ce tweet. J’apprends énormément de choses: Déjà, je ne suis pas la seule que ça embête, et ça, c’est top. Se savoir moins seul, c’est déjà un gros soulagement, en soi, quand on se dit depuis tout se temps « tout ça, c’est dans ma tête« . Ensuite, en déroulant la conversation, je vois un florilège de trucs que je n’avais pas connu parce que trop dépitée pour regarder de nouveau des vidéos de PT: De ce que j’ai compris, on va jusqu’à essayer de recopier « une intonation de voix ». GLORIOUS.

BLBLBL

Le mieux dans l’histoire, c’est surtout que j’apprends qu’en fait, même Étienne n’était pas au courant que 1) ça prendrait de telles proportions de copitage 2) ce n’était pas éphémère 3) dafuq srsly?

BLBLBL
« J’aime pas trop piqué les concepts » MAIS QUAND JE LE FAIS JE ME DONNE A FOND LES BOULICHES

Donc ça, c’était au début.

BLBLBL
Et ça, c’était en genre, NOVEMBRE, rien n’a bougé depuis j’imagine.

Mon point, outre râler pour une décision prise à la va-vite naïvement en me disant que ça n’irait pas très loin (ne jamais sous-estimer la puissance des emmerdeurs du net qui adorent gâcher la vie d’autrui pour des raisons obscures), est de re-soulever les points qui suivent:

-Je me suis inspirée du concept d’Egoraptor. Ai-je été emmerdée pour cela? Non. Parce que je le répète, le concept, l’idée peut être utilisée librement, nul ne peut se prétendre possesseur d’une telle chose. J’ai pris l’idée, je l’ai adaptée, je l’ai personnalisée, modelée moi-même. Ai-je été emmerdée pour cela? Non. Parce que mes dessins et ce qui est fait par Egoraptor sont suffisamment différents au niveau des attitudes et du style (et c’est bien normal puisque je n’ai regardé les vidéos qu’à l’arrache pour saisir ce qu’on attendait de moi).

-On m’avertit des vidéos totalement par hasard juste parce que PT avait parlé « au boss » avant. Sans être créditée directement puisqu’après tout ne suis-je point que le sidekick rigolo qui dessine et qu’on voit pas au générique? Eh, si PT a demandé pour lui « piqué son soncept », j’aurais aimé le savoir, surtout que…

-Des spectateurs parlent de ressemblances, PT utilise même le mot « plagiat » dans la vidéo explicative (faisant de surcroît passer les twittos comme les derniers des blaireaux dans sa façon de parler d’eux, ce qui est très sympa). Mais pas de remise en question.

-Après ma mise au courant du barda, on me demande quand même l’autorisation pour continuer sur cette lancée. Donc j’en conclus quand même que PT est au courant de la ressemblance, sinon ils auraient « juste » laissé couler. Autorisation qu’avec le recul, je n’aurais jamais dû donner si j’avais sû que ça m’embarquerais dans une telle shitstorm.

-Dans les DMs plus au-dessus, PT dit que l’illustrateur a été payé pour cette commande. Je me passerais de commentaire sur la ressemblance (et le fait que ce soit (encore) remarqué par des tierces personnes), mais je me demande surtout si PT aurait effectivement retiré les dessins si j’avais râlé par le passé: Les illus étaient déjà faites, non? Aurait-on trouvé un autre moyen de m’embobiner? MYSTHERBE et boule de gomme.

-Dans le domaine de l’art il est parfois très complexe de démêler les inspirations et le plagiat. Je veux bien vous l’accorder. Duchamp et sa LHOOQ est un exemple parlant, mais il y a derrière un message, et un hommage à titre posthume (du coup si vous voulez vous éclater sur ma galerie quand je serais crevée faites-vous plaiz’ les potos!), or je doute que ce soit le cas. Une inspiration, un hommage, se démarque aussi par l’idée d’ajouter une plus-value à l’oeuvre originale. Peut-on considérer que la chemise-bleue-col-ouvert est une plus-value?

moodboard
Voilou.

J’ai sans doutes oublié des tas de raisonnements logiques qui appuient mon point de vue, et c’est bien normal, je suis un CHOUILLA sous le coup de la colère, mais cet article sera probablement édité, revu, et nom de diou que ça fait du BIEN de sortir ça.

Tout ça pour dire:

BITCHIZ
Moi aussi, je te hais ❤

EDIT du 09/08/16: Fait amusant, ceci vient de popper sur Twitter:

Fisdeup

Ce qui est un parfait exemple de pourquoi je n’aurais JAMAIS gueulé au plagiat sur ce chibi en particulier: Il jouit de son propre style graphique, seul le concept de chibi est repris, on note clairement que l’auteur a fait l’effort de faire son propre truc (tout en rappelant un petit PipBoy si je ne m’abuse), aucune ressemblance de près où de loin à mon taff. Tout comme aucune ressemblance entre mon taff et l’exemple d’Egoraptor. Ceci, messieurs dames, est un exemple parfait de ce qu’est la mauvaise foi: Faire remarquer la ressemblance entre nos chibis nous permet de récolter un « mais calmez-vous, ce ne sont que des chibis, vous n’avez rien inventé!« , mais faire un chibi qui ne ressemble en RIEN à nos boulots respectifs écope d’un « le chibi c’est trop notre domaine d’expertise, et tout le monde nous copite fort » à peine dissimulé.

J’crois qu’un type a un jour fait une métaphore à base de paille dans l’oeil du voisin et de poutre dans le nôtre ou une connerie comme ça, je remets plus qui c’est.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s