04 – Premières Impressions: Stardew Valley

SVImp

D’aucuns connaissent ma passion pour les jeux qui me permettent de faire des tas de trucs que je n’aurais jamais le courage d’accomplir « en vrai« . En cela, la série Harvest Moon me permettait de me lever très tôt le matin, et d’utiliser toute l’huile de coude de mon personnage pour m’occuper d’une ferme, dans un monde plus où moins sympa. Certains épisodes m’ont énormément plu : tel »Innocent Life » sur PSP a volé énormément d’heures de mon existence, alors que « Tale of the Two Towns » n’a jamais réussi à me tenir en haleine jusqu’à la fin. Vint alors Rune Factory: Enfant glorieux d’un papa Harvest Moon et d’une maman RPG qui te permettait de t’occuper de ta ferme tout en allant tacler du gros dragon, avec une dimension très importante au niveau des récoltes, celles-ci pouvant restaurer de l’énergie, très pratique donc, de pouvoir planter dans un donjon pour y venir le soir, pour pouvoir reprendre du poil de la bête alors qu’on a du arroser tout ce qui se trouvait sur notre chemin entre midi et deux.

La première fois que j’ai entendu parler de Stardew Valley, j’étais au travail. En tant que Community Manager, il est important non seulement d’essayer d’attirer les foules, de répondre aux interlocuteurs, mais aussi de se renseigner sur le milieu que l’on occupe, il m’arrive donc assez souvent en cherchant de la news fraîche d’atterrir sur des sites comme Gamasutra et me laisser porter par le flot d’articles qui s’y trouve. Dans la semaine, je commençais à me lasser de Digimon Story: Cyber Sleuth, et commençais à me pencher sur les nouveautés du moment afin de voir ce que je pourrais prendre un de ces quatre, pas trop cher, pour passer le temps entre le moment où je rentre du boulot et celui où je m’écroule de sommeil comme la pire des loques.

BLBLBLBLBL
Avant, le jeu était pas sexy. Puis la puberté est arrivée.

Ma première impression du jeu a été très: Meh. Son concurrent le plus direct a été Portal Knights dont je trouvais les graphismes particulièrement beaux, mais après l’avoir testé rapidement (parce que je suis une meuf qui télécharge comme une teupu avant d’acheter pour voir si je me fais pas trop enfler), et avoir constaté que passé la première île, il n’y avait plus de quêtes, mon attention s’est portée à nouveau sur Stardew Valley. Je me suis donc penchée dessus pour approfondir le sujet, mon téléchargement ayant la fâcheuse tendance à planter: Impossible de tester le jeu par des voies détournées (ARRRR). J’ai pu découvrir une communauté très ouverte, très adorable, certaines personnes ayant acheté des exemplaires du jeu en rab’ afin d’offrir des clés à quiconque voudrait se l’offrir sans en avoir les moyens. J’ai lu l’interview de l’auteur (car c’est le jeu d’un seul homme, et c’est proprement hallucinant), qui s’est imposé 4 ans de pression tout seul et a failli lâcher plusieurs fois le projet avant de se reprendre et le sortir enfin. J’ai aimé sa façon de voir les choses, et ça m’a permis de comprendre un peu mieux certains passages du jeu.

C’est grâce à la positivité émanant du jeu que j’ai décidé enfin de sauter sur l’occasion. Je sais pas si c’est dans ma tête, ou s’il est rare de voir de la bonne humeur dans le milieu du jeu vidéo, mais le fait est que cette bouffée de fraîcheur a suffi à s’emparer de mon kokoro pour donner sa chance au jeu. Sagement, j’ai attendu le début de soirée afin de m’essayer à un livestream du début du jeu afin de le découvrir en même temps que d’autres personnes, et j’ai pu découvrir que la carte, en plus d’être vaste, n’était tristement pas très bien aménagée. Le résultat fut: 1) moi perdue pendant une heure dans un jeu devant des gens 2) moi ayant très peur d’ennuyer les gens 3) moi switchant de jeu pour ne pas laisser une mauvaise impression (bon, en échangeant contre « shower with your dad simulator », il restait tout de même une bonne chance de perdre une partie du public). C’était pas gagné gagné, et j’avais encore assez de temps pour me faire rembourser.

papy
Est-il mort? Est-il vivant? Nous donne-t-il sa ferme par pur altruisme? SUSPINCE.

Mais après cet échec, je relançais le jeu, sans pression, pour me rendre compte de l’étendue de sa classe: Alors oui, certes, on reste quand même devant un truc à la Harvest Moon, mais tant d’autres possibilités d’offrent à nous! Il est dur d’en parler sans spoiler et je ne vais pas m’y risquer, mais comme dirait le type chelou au coin de la rue « c’est de la bonne! ». Les graphismes sont superbes, le souci du détail est présent, on a mille choses à faire, le « donjon » a un nombre d’étages proprement hallucinant, la communauté développe toute sortes de mods pour étoffer encore le contenu. Ca va de l’édition de personnages pour rajouter D GRO SIN à l’ajout d’une cinquantaine de nouvelles plantations possibles, ce genre de choses. Du tout bon. Je n’en suis qu’à dix heures de jeu, et j’ai déjà le tournis devant tout ce qui s’offre devant moi, encore plus quand je pense à ce qui pourra venir s’ajouter dans un futur proche (tant « dans le jeu » qu’en terme de développement de ce dernier, Barone s’imposant maintenant des journées de travail fifolles pour régler les bugs et ajouter de nouvelles choses).

Si je finis le jeu un jour, je vous en reparlerais histoire de voir si l’histoire tient un peu la route quand même, d’ici là, je ne saurais que trop vous conseiller de le prendre si vous êtes déjà conquis par Harvest Moon / Rune Factory, ou, si vous n’avez jamais vraiment eu l’occasion de toucher à ces licences, de l’acheter sur Steam afin de voir si cela vous convient, et au pire du pire, maintenant y’a le remboursement les potos!

Attention toutefois: C’est addictif as fuck.

BLBLBLBLBL
En plus quelqu’un a déjà pondu un Mod pour remplacer le chien par Annoying Dog. GOTY.

J’aime:
– DU CRAFT. DU CRAFT PARTOUT.
– Une myriade de personnages secondaires cools.
– La communauté adorable qui pond des mods cools.
– L’auteur est cool.
– Ce jeu est cool.
– On peut se marier…

J’aime pas:
– … Ce qui implique d’être sociable.
– La map du village a un peu été faite n’importe comment quand même.
– Nan sans déconner cette map est lourde, c’est le seul truc que je trouve à reprocher.

On s’en fiche:
Sinon y’a quelqu’un qui a changé le gérant du grand méchant magasin en Jotaro.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s