01 – Préparer son stage dans la joie et la bonne humeur

twitt

Charlaine, bientôt un quart de siècle, névrosée à l’extrême, va bientôt devoir survivre en territoire hostile pendant trois mois dans un pays dont elle ne parle pas un mot de la langue principale. C’est un bon synopsis non? Moi, ça me donnerait envie. Alors voilà, comment on prépare son stage à l’étranger quand, comme moi, on a la tête en l’air, plein de phobies bêtes, et peu de temps devant soi. Spoiler: eh bah, c’est pas facile.

Étape 1 – Trouver son stage

Franchement, je ne vous fais pas de dessins, si vous pouvez vous faire pistonner, allez-y gaiement, et subissez le regard plein de reproches de vos pairs qui galèrent! Sinon, eh bien, comme bibi, retroussez vos manches, et donnez tout très rapidement, parce que le temps passe vite et qu’il est important pour l’étape suivante que celle-ci soit très vite de l’histoire ancienne. Personnellement, voulant travailler dans un petit studio de jeux vidéo, on m’a conseillé d’utiliser l’incroyablement utile GameDevMap. De là, j’ai regardé les créations de studios divers et variés et ai envoyé moult mails à ceux qui m’intéressaient. C’est là que, après deux entretiens, BIM! Les gens de Firebrush Studios acceptent de me laisser une chance, et pour ça, je les remercie fort!

Étape 2 – Les redoutables papiers à remplir

Ne faites pas comme moi et n’attendez pas au dernier moment pour vérifier que votre carte d’identité est bien valable jusqu’au bout de votre séjour au moins. Ne faites pas comme moi et n’adhérez pas à la LMDE parce que quand le site marche il vous conseille des démarches qui ne fonctionnent pas et vous empêche UN PETIT PEU de commander votre Carte Européenne d’Assurance Maladie (que vous recevrez à l’arrache pendant le stage, tout en vous accrochant au certificat que l’on vous délivrera en attendant ladite réception, tout en priant pour qu’il ne vous arrive rien). Si vous avez droit à une bourse type Erasmus, pourquoi vous en priver? Jetez-vous sur l’occasion, et remplissez les papiers dès que vous le pouvez, vous les reconnaîtrez facilement: Ils ressemblent à un démon mineur du septième cercle des enfers. Non, sérieux les gars, on est dans l’ère de l’informatique, il serait temps de laisser tomber les dossiers papier que vous mettrez des jours à retranscrire non? Enfin, moi je dis ça…
Une fois cette étape passée, vous ressentirez quelque chose entre la libération et l’euphorie la plus totale, profitez-en, ça ne durera pas.

Étape 3 – Trouver un toit

Sans doutes l’étape qui m’aura donné le plus de vertiges, et d’inquiétudes. En effet, Utrecht est une ville fort estudiantine, par conséquent, non seulement les étudiants du coin sont privilégiés lors de la recherche de logements, mais du coup, la demande étant nettement supérieure à l’offre, la plupart des annonces que vous croiserez seront des appartements / chambres en cooptation*, avec des prix allant de la déglutition difficile à la syncope surprise. J’espère vraiment sincèrement que vous aurez moins de mal que moi, parce que c’est réellement le point qui m’a le plus posé de problèmes jusqu’ici. Petits sites mignons à consulter si vous cherchez un toit aux Pays-Bas (voire à Utrecht aussi, vous devez payer un forfait d’environ 20€ pour répondre aux annonces): Kamer.nl (locations d’appartements et de chambres), Yestudent (colocations avec des étudiants dans le monde entier, très, très bon support!), EasyKamer.nl (n’a d’Easy que le nom, mais des fois que ça vous aide hein), CouchSurfing.com (si vraiment vous êtes dans la dèche et que vous avez la foi de dormir chez des inconnus pour trouver un logement une fois sur place). N’hésitez pas à chercher dans les groupes Facebook, il y en a beaucoup du genre « loger à [ville] », et mine de rien c’est plutôt pratique. Voilà, j’ai fait ce que je pouvais, bonne chance maintenant.

*Vous envoyez votre dossier jusqu’à une date limite. Une fois cette date arrivée, les locataires déjà présents consultent ce qu’ils ont reçu et sélectionnent un certain nombre de dossier, les personnes correspondantes sont invitées à se rendre à une visite de l’appartement où il faudra sûrement lécher des postérieurs plus que ses rivaux pour obtenir le Graal. Un truc super sain.

Étape 4 – Trouver un transport

Entre les covoiturages où vous passerez 8 heures de trajet les jambes compressées à l’arrière d’une Twingo, un train de dernière minute aux tarifs très « tu dois partir de toute façon, ça fera un rein s’il te plait », ou un avion qui fait peur, c’est à vous de voir. Je suis assez mauvaise pour programmer mes trajets sans qu’il ne se passe d’imprévus, alors je ne vais pas me permettre de vous donner quelque conseil que ce soit sur le sujet.
La seule chose que je pourrais éventuellement vous dire est: Si vous trouvez un covoiturage à votre avantage, réservez-le SANS ATTENDRE. Sinon, comme bibi, vous devrez vous rabattre sur un train parce que « mais non personne ne va réserver les trois places restantes d’un coup enfin, j’ai le temps ». Mauvaise idée. Ne faites pas ça.

Étape 5 – Faites un dernier coucou plein d’émotions à votre médecin!

Que vous soyez ou non en bonne santé, on ne rigole pas avec ça, et on se rend chez son médecin pour lui demander un petit check-up complet, c’est pas moi qui le dit, c’est les assurances. N’oubliez pas d’en profiter pour faire une petite provision pour votre trousse de secours de fortune, parce qu’on est jamais trop prudents.

anxiolytruc

Étape 6 – Trouvez une divinité

On s’en fiche, ça peut être Shiva, Ganesh, Gabe Newell, peu importe, mais trouvez-en une. Vous répéterez tellement de fois « oh mon dieu » d’un air désespéré devant votre paperasse, devant le prix des chambres, devant les deux minutes à peine de changement que vous octroiera votre trajet en train, que tant qu’à faire, autant ne pas gâcher, peut-être que vous serez entendus.
ProTip: Ca n’a pas marché pour moi, mais je compte sur votre ferveur.

Ces étapes vous ont plu? On se retrouve très bientôt pour un article sur « comment faire sa valise sans oublier le plus important« , « comment diantre gérer son stress quand on est une boule de nerfs à fleur de peau« , et « faut-il emmener son doudou avec soi?« .

Publicités

4 commentaires sur « 01 – Préparer son stage dans la joie et la bonne humeur »

  1. En parlant de carte d’identité valide, j’ai failli ne jamais etre inscrit pour le DAEU (equivalent du Bac eu l’année derniere.)

    C’est en fouillant dans mes papiers que j’ai vu que ma carte expirait dans quelques jours. (en mai 2014 pour une inscription definitive en septembre 2014.) Ce fut un moment de stress fort intense.

    J'aime

    1. Putain le stress! D: Ca va j’ai le temps de le voir venir, j’espère juste que j’aurais pas de soucis pour récup la nouvelle en étant en Hollande, même avec la dérogation que j’ai fait pour ma madre XD

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s